L’eau n’est plus comme avant, nous avons la volonté  puissante de révolutionner la politique de chez nous

 

Je suis convaincu que notre région et notre pays, le Rwanda ont une grande potentialité d’autosuffisance. En effet nous avons des matières premières, des  intellectuels ; des mains d’œuvres, des opérateurs économiques, des forces de l’ordre mais chers compatriotes souvent il nous manque un peu d’unité, un peu de patriotisme, un peu de cohésion  alors que peu diplomatie, garant du bon voisinage et de la coopération bilatérale aille nous  être  un coup de mains.

 

En outre, notre terre, environne des volcans, des montagnes et des plateaux, des marais et des vallées favorisant le tourisme,  est très fertile, il suffit de semer des semences et ça poussent et elles donnent une bonne récolte, ainsi la famine est maitrisée, la population est nourrie, nos descendants ayant une bonne éducation et une bonne santé, et bien nourries, nos  bras de demain sont sains et certains.

 

Ainsi nous serons sûr de la continuité de la machine et que le mouvement est en marche  tout en préservant l’environnement pour notre génération future à travers  la démocratie, la solidarité,  l’unité nationale et du patriotisme responsable et grâce à l’enseignement de la tolérance et de savoir vivre ensemble dans le respect mutuel, dans la considération de l’autre,  ainsi nous cultivons la paix, nous récoltons l’unité, la sécurité, la stabilité, le progrès socio- économiques  ainsi que le développement durable.

 

Je pense qu’avec tout cela nous serons bien équipés pour mieux vivre en paix, en liberté, en progrès, en harmonie avec les voisins, pour se développer durablement. Mais chers compatriotes, ces conditions ne sommes rempliés, il nous manque la paix, la sécurité, la considération de l’autre, le respect de l’autre, ce que je considère (pour  moi) la base, le fondement de vivre ensemble, c’est là où nous allons focaliser notre combat.

 

Le combat pour la paix, pour connaitre l’autre comme toi même, pour respecter l’autre comme tu le souhaite pour toi, le combat de savoir ce que tu demandes qu’on te fasse c’est ce que tu dois faire pour les autres et où tes droits finissent c’est là où commencent ceux des autres,  le combat de savoir, as tu besoin de paix ? Donne-la toi aussi aux autres; as tu besoin de la sécurité ? Donne-la toi aussi aux autres ; veux-tu aller devant ? Laisse que les autres aillent devant aussi ; veux-tu vivre, laisse les autres vivent aussi ; le combat pour la paix, la sécurité, la liberté,  la justice, du respect mutuel, de la considération de l’autre, de la reconnaissance de l’autre, nous l’amènerons jusqu’au bout.

 

Rwandaises, rwandais, le Rwanda existe et existera entant que pays, territoire, région, population si des twa, des hutu, des tutsi  existent et existeront, le Rwanda vit en tant que pays, territoire, région, population si les trois ethnies vivent, le Rwanda en tant que pays, territoire, région, population est en paix et en sécurité si les trois ethnies sont en paix et sécurité. Si l’un des ces ethnies est discriminé, opprimé, diabolisé, exclus le Rwanda va mal, il est en guerre. Une chose à éviter.

 

Rwandaises, Rwandais, ça fait vingt  ans que notre patrie, notre terre,  notre territoire,  notre population connaissait des trouble politique  causant un génocide rwandais et la fuite d’une grande partie de sa population installant au pouvoir une dictature féroce qui gouverne le Rwanda comme si c’est sa maison en exerçant le pouvoir exécutif et législatif seul en adoptant une idéologie discriminatoire, d’exclusion, de diabolisation d’une grande partie de la population dans le but de s’éterniser au pouvoir.

 A cause de cette attitude ils ont raté des principes de la bonne gouvernance à savoir :

 

  • Assumer sa responsabilité face à ses actes ou décisions et aux devoirs vers la nation : de protéger des rwandais, œuvre pour intérêt général des rwandais, réconcilier les rwandais etc...

 

  • Etre transparent dans la gestion des deniers publics et dans la prise de décisions et dans  l’orientation  de la nation  en effet au Rwanda tout bien du pays est pour le FPR, il décide qui doit vivre et doit être couronné. 
     

  • Assurer un état de droit  et respect des droits humains, en effet les gouvernants  sont  placés au-dessus des lois, et exercent des fonctionnes non encadrées et régies par le droit  et pas d'égalité de tous, personnes physiques ou morales, devant les règles de droit
     

  • Faire participer des citoyens aux décisions leurs concernant, au Rwanda des décisions  tombent au dessus de la population.

 

Ces pratiques qui favorisent certaines personnes en défavorisant un grand nombre de la  population doivent être arrêtées

 

En effet, ces pratiques ont classé des rwandais en groupe, on a des intouchables, des vrais héritiers du pays, des bureaux….Et des paillassons, ceux qui doivent s'agenouiller devant des intouchables, des occupants des prisons, les sans droit, vivant dans des conditions menaçantes, des bombardements, des accusations mensongères, des diabolisation, chassaient comme des gibiers partout en exiles, entrainaient dans la boue car ils n’adhèrent pas leur politique, leur vision, leur façon de faire, ces pratiques doivent être contrecarré au plus vite, car ça  durait trop longtemps

 

Chers compatriotes, c’est inacceptable que des personnes  qui ont  fait des crimes de guerre, des crimes contre la paix, des crimes contre l’humanité, des crimes de génocide et des actes de Terrorisme continuent à massacrer des rwandais et à déstabiliser toute la région  en nous prenant en otage et que nous cautionnions leurs actes en fermant les yeux et la bouche à cause de leurs intimidations et de leurs menaces.

Nous devons dire non  à la violence, au non respect de l’être humain, trop, c’est trop !

 

Je pense que, rwandaises, rwandais où vous êtes, le moment est venu  pour que nous nous levions comme un seul homme pour trouver une solution durable  au conflit qui ravage notre pays en particulier notre région en générale dont les cerveaux et les acteurs sont à Kigali.

 

Levons nous pour proclamer la paix chez nous, exiger la paix et la sécurité chez nous, réclamer un changement des acteurs, une nouvelle orientation pour la nation et la région, soyons  des pieds qui apportent de bonnes nouvelles qui publient la paix, le salut, la liberté,  la justice, l’unité nationale, et la bonne gouvernance, etc.

 

Bien sûr vivre ensemble a comme un prix, le respect mutuel, la reconnaissance de l’autre, la considération de l’autre; ainsi unissions nous pour conduire un combat qui apportera la paix chez nous, la sécurité, l’unité, la liberté, la justice, la démocratie et le respect mutuel qui sera fondé sur la vraie réconciliation nationale entre les rwandais en général et la région en particulier en rejoignant : le mouvement  pour la paix chez nous / AMAHORIWACU.

 

Soyez  bénis à bientôt 

 

Ezéchiel BARUCH

France

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon

facebook/peaceathome

@amahoriwacu2017

© 2015 Amahoriwacu2017Campaign

SITE MAP

Home  Eng-Fr | About Eng-Fr | Ultimatum2017 Eng-Fr

Events  |  Media  |  #RwandaFacts  |  Contact Eng-Fr  

 

Donate